AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dawn of the Dead (PV Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron James Dawn

avatar

Messages : 8
Music from hell : Lux Aeternia
Devil Mood : Always take the bright side of life
Date d'inscription : 01/04/2008

Reverse of shade
Clan: Contaminés
Pouvoirs: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Relationships:

MessageSujet: Dawn of the Dead (PV Ethan) Ven 4 Avr - 19:08
MessageSujet: Dawn of the Dead (PV Ethan) Ven 4 Avr - 19:08
MessageSujet: Dawn of the Dead (PV Ethan)   Ven 4 Avr - 19:08

Cela faisait à peine une semaine qu'Aaron s'était réveillé, mais il avait l'impression que cela ne faisait qu'à peine deux jours. Il avait été de chocs en chocs. Le premier et certainement le plus violent a été de se réveiller complètement seul dans une chambre d'hôpital. La notion de son temps était complètement faussée et pour Ron, l'attaque n'avait eu lieu que la veille. Ne pas avoir Ethan à ses côtés lui cisailla lentement le coeur.
Le second a été lorsqu'il s'est vu dans un miroir. La dernière fois c'était un jeune homme à peine sorti de l'adolescence qui l'avait fixé. Là, c'était un adulte. Un adulte aux traits tirés et à l'air exténué. Quelle terrible angoisse vous étreint le coeur lorsque vous ne vous reconnaissez pas vous même.

Six années de coma...la nouvelle tomba comme un couperet. Les mots trouvèrent difficilement leur chemin dans l'esprit d'Aaron. Il comprenait pourquoi Thanox n'avait pas été là. Six ans. Il avait dû renoncer à attendre son réveil. Après tout, c'était très humain. Mais tous les beaux discours, toutes les hypothèses qu'avançait Ron n'existaient que pour atténuer la plaie béante de son âme.
Il avait rapidement quitté l'hôpital. Maintenant, il fallait essayer de retrouver un but à son existence. Aaron n'était pas du genre à baisser les bras. Il releva fièrement le menton et s'activa comme jamais il ne l'avait fait. Rapidement, il dénicha un motel où il louait une chambre. Le peu d'argent qu'il avait était ce qu'il y avait au fond des poches de ces vêtements qu'il avait trouvé dans sa chambre. Ce n'était pas grand chose, mais ça lui permettrait de survivre le temps de retomber sur ses pattes. Il avait été hospitalisé sous le nom de "John Doe", finalement son agresseur avait eu une bonne idée de le délester de ses papiers d'identité. Le nom de Dawn a été connu il y a quelques années, et si on savait où chercher on découvrirait facilement que sa grand-mère et sa mère avait un "pouvoir".

Cette première semaine après sa "renaissance" avait été épuisante. Ron n'avait toujours pas trouvé d'emploi, mais il ne désespérait pas.
Le soleil était haut dans le ciel, lorsqu'il s'approcha de la West Church aux alentours de Central Park. Quelques humains non contaminés l'avaient guidé en lui indiquant les endroits à éviter dans le Parc, car elles étaient "zones de combat". Les mains dans les poches d'un vieux blouson de cuir élimé, il avançait à pas prudents et mesurés vers le cimetière attenant à l'édifice religieux. Les lourdes portes de métal qui clôturaient ce lieu gémirent douloureusement lorsqu'Aaron les poussa.
Il savait où il allait. Il avait fait ce chemin un nombre incalculable de fois. A droite. A gauche après l'ange à qui il manque une aile. Encore à droite après le mausolée. Peu de tombes étaient fleuries. Devait-il en déduire qu'il y avait moins de morts violentes? Ou bien les gens commencent à s'habituer aux décès imprévus et pansaient plus rapidement leurs plaies? Ne disait-on pas pas "la vie continue"? Ron ne put réprimer un frisson en approchant du caveau familial. Ici étaient enterrés tous ceux qui avaient perdu la vie lors de cette attaque de démon dans la maison de son enfance. Il revoyait cette silhouette sombre aux mains griffues. Il ressentait cette peur primaire qui l'avait paralysé sur place. Thanox qui risque sa vie, une fois de plus. Thanox qui l'empêchait d'ouvrir la porte de la chambre de ses parents, lui épargnant la vue inutile d'un carnage. Thanox qui l'attire contre lui. Son odeur. Ses mains rudes et douces à la fois. Sa voix qui essayait de le calmer.

Les souvenirs s'estompèrent lorsque Ron parvint devant la tombe si familière. On aurait pu la croire à l'abandon si on ne remarquait pas la discrète fleur fraîche posée sous une plaque de granit "Beloved Son". Aaron fronça les sourcils. Lorsque son regard porta sur les noms et prénoms des membres de sa famille, ses yeux s'écarquillèrent d'horreur, ses jambes cédèrent sous son poids. Ses genoux heurtèrent durement le sol caillouteux, mais Ron ne grimaça pas, n'esquissa aucune expression. Son visage semblait se vider de son sang.
En lettres noires, gravées dans le marbre de la stèle, on pouvait lire.


Aaron James Dawn
(2081 - 2099 )


Aaron leva timidement la main pour effleurer du bout des doigts les lettres imprimées dans la pierre. Il l'ôta vivement, comme s'il s'était brûlé. Serrant les poings, ses ongles s'enfonçant dans la chair de ses paumes, les lèvres closes, Ron baissa la tête, quelques mèches dorées venant barrer son visage.
Même pour son optimisme habituel, s'en était trop. Un étrange bruit résonna sous son crâne. L'espoir éméttait donc ce son lorsqu'il agonisait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Matthews Fox
• { No hope in the Darkness

avatar

Messages : 150
Statut : Survivant contaminé
Music from hell : Sympathie for the evil
Devil Mood : The life is a game
Date d'inscription : 17/03/2008

Reverse of shade
Clan: Gentils
Pouvoirs: Télékinésie • Télépathie
Relationships:

MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Sam 5 Avr - 16:56
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Sam 5 Avr - 16:56
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)   Sam 5 Avr - 16:56


" Darkness follow me but I walk into the Death... "


    Le jeune homme marchait d’un pas lent. Il n’avait pas l’air dangereux ainsi, les mains fourrées dans les poches, les yeux fixés sur le bout de ses chaussures, avec son air nostalgique qu’il avait naturellement hérité de sa mère, Katherine. La nuit avait été longue, comme toutes les autres, mais peut-être un peu plus longue. Et en cette journée où pourtant le soleil daignait montrer un peu de sa présence, il semblait abattu, enfermé dans ses pensées ce qui ne lui ressemblait pas. L’odeur agréable des rosiers en fleurs ne lui parvenait pas, pas plus que cette sensation de chaleur qu’offrait les rayons du soleil. Il ne voyait pas non plus les enfants qui jouaient innocemment dans les zones du parc où ils ne risquaient rien, sous l’attention assidue de leur parents. Pourtant s’il avait levé les yeux, il aurait vu un ou deux chasseurs qu’il connaissait, des parents, ils n’en étaient que plus dangereux pour les démons. Les parents ont tout à perdre, ils se donnent d’autant plus dans le combat, qu’ils savent qu’ils peuvent perdre bien plus que leur vie. Mais aux yeux du jeune homme, tout cela n’avait pas la moindre importance. La nuit avait été longue. Comme en témoignaient les cernes sous ses yeux. Et le chagrin le berçait quelque peu. Depuis la mort de Aaron, Gaïa avait été la seule personne à entrer dans sa vie, à atteindre son cœur, or la jeune femme dépérissait sur place. Ses nuits de beuveries ne l’arrangeaient pas. Si Ethan tenait très bien l’alcool, et se moquait éperdument de ses effets sur lui, il ne voulait pas que Gaïa sombre. Elle n’était pas comme lui, elle n’avait pas besoin de l’alcool, elle était même plus forte que lui. Mais il ne pouvait rien faire si elle ne le laissait pas l’aider, si elle ne le laissait pas entrer à nouveau dans sa vie. Ethan avait déjà perdu quelqu’un de cher. D’abord sa mère alors qu’il n’était qu’un enfant, puis celui qu’il aimait, alors qu’il n’était qu’un adolescent, il savait qu’on pouvait sombrer facilement en ces instants. Il le savait parce que si à la mort de sa mère, il avait eut Julien et son désir de découvrir le monde, à la mort de Aaron, il n’avait rien eut… hormis l’alcool et la drogue. Et pourtant il était encore là, debout.

    Pourquoi venir ici, pourquoi revenir sur la tombe de Ron ? Son amant était mort depuis six ans maintenant, six ans, c’était long, il avait eu le temps d’oublier. Mais en fait, il n’en avait pas seulement été incapable, il n’en avait eu, également, pas le désir. La mort de Ron avait été une épreuve terrible. Il le tenait encore dans ses bras lorsque ses yeux se sont fermés. Il avait arrêté de respirer, tout doucement. Ethan n’avait alors plus rien vu, plus rien sentit, sa douleur était telle que le monde aurait pu exploser, il s’en serait moqué. C’est parce que les autres chasseurs lui avait enlevé Aaron des bras, sinon il l’aurait gardé avec lui, c’est parce qu’ils avaient été là, que Ethan n’avait pas sombré dans la folie furieuse. Un chasseur… c’était qui déjà ? Pas Gaïa, elle avait pris Ethan par le bras et l’avait emmené au loin. A l’époque ils n’étaient pas encore amis. Elle l’avait calmé avec ses mots simples tandis que les chasseurs emmenaient le corps de Ron sous les yeux humides de Ethan. Les survivants témoin de sa mort étaient restés silencieux. Cette nuit là, Ron n’avait pas été le seul à mourir, mais il avait été probablement le seul à avoir ce témoignage de respect. Ethan était allé se droguer le reste de la nuit. Il n’avait pu supporter la douleur d’avoir perdu Ron. Mais plus personne n’était là. Ethan était seul. Seul avec ses démons. Il était revenu, des mois après, sur la tombe, après avoir été sur le lieu où Ron était mort. Rien n’avait changé. Un démon l’avait même attaqué. Il n’y avait pas eu de rituel, pas d’anniversaire de la mort de Aaron, il y avait simplement eut le silence et le chagrin. Ethan revenait ici à chaque fois que ce chagrin remontait et devenait insupportable. Et malheur au démon qui croisait sa route.


    Lorsqu’il s’approcha de la tombe, il vit une silhouette penchée sur la tombe de Aaron. La fureur s’empara de Ethan. Qui osait touché la tombe de celui qu’il avait aimé plus que tout ? Le jeune homme s’approcha près à frapper l’inconnu lorsqu’il vit les boucles blondes, et les grands yeux clairs de Aaron… son geste s’arrêta. Ses yeux cherchèrent à rendre cette vision plus réelle alors qu’un tremblement nerveux pris dans son bras droit, sa lèvre supérieure et qu’une crampe s’empara de sa jambe gauche. Il déglutit, essayant de faire passer cette énorme boule qui se formait dans sa gorge. Une larme roula sur sa joue…

    « Aaron ? »


Dernière édition par Ethan Matthews Fox le Ven 18 Avr - 2:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heaven.forumactif.info/index.htm
Aaron James Dawn

avatar

Messages : 8
Music from hell : Lux Aeternia
Devil Mood : Always take the bright side of life
Date d'inscription : 01/04/2008

Reverse of shade
Clan: Contaminés
Pouvoirs: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Relationships:

MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Dim 6 Avr - 17:18
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Dim 6 Avr - 17:18
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)   Dim 6 Avr - 17:18

Le temps semblait s'être suspendu. Plus aucun son n'était émis. Il ne ressentait ni la brise dans ses cheveux et sur son visage, ni le sol dur et caillouteux sous ses genoux, ni la douleur qui irradiait de ses paumes. Le ciel paraissait plus terne, les rayons du soleil aussi froids que la maiin glacée de la Mort. Et tandis que ses épaules se mirent à trembler, Aaron commença à pleurer. Il était légalement déclaré "mort". Personne ne le chercherait, puisqu'il était décédé cette nuit qui semblait si proche dans le temps du jeune homme. La gorge nouée et douloureuse, il ouvrit les mains, plongeant ses doigts dans le gazon trop vert. Etreignant furieusement, les mottes de terre, il serrait les dents.
Comment allait recommencer sa vie? Il n'avait plus aucune identité. Il ne pouvait pas réclamer des papiers. Le simple nom de Dawn évoquait "contamination", "démon", "maléfices". Comment allait-il s'appeler? Avait-il réellement la force de tout reprendre depuis le début? Prendre un véritable nouveau départ? Se délester de tous ces souvenirs qui appartenaient à une personne qui n'était plus de ce monde? Rien ne l'aurait autant soulagé que de croiser un regard ami. Quelqu'un qui le reconnaîtrait. Le visage qu'arborait alors Aaron lui donnait déjà la désagréable impression qu'il n'était pas à lui.
Un chuintement fut porté par le vent. Un son doux qui était émis par des pas humains sur de l'herbe. Aaron ne releva pas la tête. Certainement quelqu'un qui était simplement de passage, qui ne s'étonnerait pas de voir de quelqu'un pleurant sur une tombe. L'ombre inconnue l'enveloppa et s'arrêta. Un bras sombre, semblable au tentacule de quelque montre hideux, se détacha et se leva. Aaron tourna la tête et jetta un regard de profil au propriétaire de cette ombre menaçante au poing dressé.

Bleus. Tellement bleus. Une paire d'yeux d'une couleur si pure, si cristalline. Un regard qu'il ne connaissait que trop bien. Des paupières frangées de ces longs cils noirs qu'un trait sombre soulignait quelquefois. Ce visage...
Son coeur s'arrêta de battre tandis que le blond fixait la surnaturelle apparition qui venait de se révéler à ses yeux. Il avait beaucoup changé, mais comment ne pas reconnaître les traits d'une personne que vous avez couverte de baisers. Comment ne pas reconnaître le visage de celui qui a marqué voter coeur et votre âme? Celui pour qui vous êtes capable de tout? Des images surgies du passé envahirent ses rétines. Des flashes rapides, presque flous, comme ceux d'une vie antérieure. Le nouvel arrivant dans la maison familiale qui avait l'air si renfrogné. Le premier sourire de ce dernier qui avait été un véritable enchantement. Les premiers soubressauts de son coeur lorsqu'il l'effleurait. Thanox était toujours présent. Il peuplait l'essentiel de ses souvenirs. Omniprésent. La vie d'Aaron donnait parfois d'avoir vraiment démarrée au moment de leur rencontre, de la lente découverte d'autrui. Ron avait apprivoisé Ethan comme on apprivoise un animal sauvage, meurtri. Le blond avait commencé à se construire par rapport à cet autre jeune homme si ombrageux.
Le bras d'Ethan tremblait légèrement, toujours tendu. Aaron se leva vivement, reprenant possession de son corps. Sans attendre, il se jetta contre la poitrine de Thanox, serrant sa taille entre ses bras, enfouissant son visage humide de larmes dans son cou. Il resta quelques longues secondes ainsi, respirant le parfum de son amant, sentant son coeur battre contre le sien à un rythme saccadé. Les lèvres posées contre la peau du cou du chasseur, Aaron murmura d'une voix cassée.


"Thanox"

Gardant les bras noués autour de la taille d'Ethan, Aaron s'écarta du corps de ce dernier pour déposer un léger baiser au coin de ses lèvres. Les yeux rougis et une expression indéfinissable au visage, le jeune homme baissa la tête.
Six années...à cause de sa bêtise. De son excès de confiance. Il n'aurait jamais dû rentrer seul et sans armes chez lui alors que les ombres de la nuit s'étiraient sur le sol et que les créatures malfaisantes s'éveillaient et se mettaient en chasse. Dieu seul savait ce que Ethan avait dû traverser. Sa solitude. Sa douleur. Sa culpabilité aussi. La respiration courte et rapide, le regard toujours rivé au sol, Aaron ne sut que répliquer à part un minuscule...


"Je suis désolé, Thanox...tellement désolé."

...avant de se relover contre le corps du chasseur. Six années, c'était très long. Etait-ce trop? Malgré le soulagement, la joie de retrouver celui qu'il aimait, Aaron ne pouvait s'empêcher d'éprouver la douleur piquante de l'inquiétude. Six maudites années...l'eau a certainement coulé sous les ponts, et qui sait ce qu'elle a pu amener?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Matthews Fox
• { No hope in the Darkness

avatar

Messages : 150
Statut : Survivant contaminé
Music from hell : Sympathie for the evil
Devil Mood : The life is a game
Date d'inscription : 17/03/2008

Reverse of shade
Clan: Gentils
Pouvoirs: Télékinésie • Télépathie
Relationships:

MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Mer 9 Avr - 1:18
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Mer 9 Avr - 1:18
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)   Mer 9 Avr - 1:18

    En quelques instants qui parurent interminable, le chasseur fut noyer sous un flot de souvenirs qu’il avait tenté d’oublier pour ne pas souffrir de cette perte. Moments intimes où leurs deux corps allongés, nus, l’un à côté de l’autre, respirant à plein poumons l’air chargé de souffre de la ville après avoir ressentit tous deux l’extase. Moments de tendresse où la main du chasseur s’attardait sur le torse légèrement velu de son amant avant de descendre vers une zone plus érogène. Baisers plein de fougues de deux jeunes adolescents qui s’imaginaient avoir la vie devant eux. Tout fut balayer en une nuit dramatique. La pluie tombait à verse cette nuit là, et son cœur battait à s’en rompre à l’idée de passer quelques instants idylliques avec le seul être qui comptait à ses yeux. En ses caresses, en ses baisers, en ses soupires absolument charmants, il avait réussit à lui faire oublier cette vie chaotique qu’il menait depuis la mort de sa mère, depuis qu’il avait choisit de fuir le nid familial devenu étouffant. Ses cheveux mouillés lui retombaient devant les yeux. La première chose qui lui était parvenu en cet instant avait été le son étouffé d’un cri qui devint un hurlement à ses oreilles. Ses instincts de chasseurs avaient immédiatement prit le dessus. Les cris d’horreur d’un innocent avait toujours signifiés pour le chasseur un combat. Il n’avait jamais pensé en termes de victime à sauver mais toujours en démon à tuer. Comment aurait-il pu songer un instant que ce cri si anodin pour lui provenait de la gorge nouée de l’être cher à son cœur ? Se jetant vers le danger, Ethan n’eut pas le temps de combattre, pas le temps de faire face à ce qui l’attendait, pas le temps de voir le démon qui avait pu faire cela. Seulement du sang. Beaucoup de sang. Et ce corps si chéri brisé, à terre, gisant dans son propre sang. Ses étreintes n’y changèrent rien. Le corps resta inanimé. Et les chasseurs qui étaient venus attirés par les cris par le sang, ne purent qu’essayer de l’éloigner du corps. Cet instant où il s’accrochait désespérément au corps de celui qu’il aimait il n’avait jamais pu l’oublier. S’il désirait se souvenir de ces moments de tendresse, seul le désir de mourir qu’il avait ressentit alors revenait, plus fort et plus entier.

    La vision de Aaron, vivant, plus âgé, aux traits tirés et au visage baigné de larme aurait pu faire voler le cœur du chasseur en mille morceaux mais cela avait déjà été fait, il y a six ans exactement, lorsque ce dernier était mort dans ses bras. Un fantôme ? Ethan ne croyait pas en leur existence. Et lorsque le jeune homme qu’était devenu son amant se leva et se jeta contre lui, Ethan su qu’il n’était pas mort, que jamais il ne l’avait été, que son esprit trop habitué à voir les victimes mourir s’était trompé. Si cruellement trompé. Aaron. Ce nom qu’il avait tant de fois prononcé, cette fois-ci sortait douloureusement de sa gorge nouée par le chagrin. Et la vision de ces cheveux blonds devint floue à cause des larmes qui roulaient sur ses joues. Les oiseaux chantaient ? Il en avait la sensation. Sentir ce corps puissant contre le sien était si rassurant, il serait si facile d’oublier la mort, d’oublier le chagrin ressentit, de se laisser envahir par une joie enfantine, et si simple. Ecouter les oiseaux chanter. Sentir l’odeur sucrée des glycines en fleurs. Laisser le soleil le réchauffer de ses rayons comme Aaron réchauffait si bien son cœur en le pressant contre le sien. Mais était-il capable d’oublier. Ethan ne pouvait tout simplement pas. Quelque chose en lui en voulait à Aaron. Tu m’as laissé tomber. Voilà à quoi songeait son esprit, voilà la pensée qui ne cessait de le tourmenter. Il l’avait laissé tomber, abandonner, cette nuit là. Son cœur blessé n’avait pas pu lui en vouloir, comment en vouloir à un mort, mais à un vivant… impossible. Comment cela se pouvait-il ? Aucune explication rationnelle ne lui venait. Son esprit cherchait avec désespoir, ce besoin qu’il avait toujours de savoir, de connaître la vérité.


    « Je ne comprends rien. » murmura Ethan dans un souffle.

    Sa tête se pencha vers les cheveux blonds qu’il avait tant caressés. Il en chercha l’odeur comme pour la capturer à nouveau. Comme si Aaron allait à nouveau disparaître. Ce besoin de le sentir, de le presser contre lui, d’écouter son cœur battre ne signifiait pas autre chose, que ce trouble, cette inquiétude. Aaron avait déjà disparu, il était mort, et pourtant… Etait-ce un rêve ? Une illusion ? Cruelle tromperie, car son cœur serait à nouveau brisé à son éveil. Ethan était incapable d’agir. Aaron semblait si enfantin dans ses attitudes. Il embrassa doucement le chasseur et releva son visage, ses yeux étaient rouges comme il avait semblé à Ethan. Aaron… Etait-ce véritablement lui ? L’être qu’il avait tant chéri était vraiment ici, présent, le serrant contre lui, s’accrochant à lui avec l’énergie du désespoir ? Qu’avait-il ressentit à son arrivée ici, pensait-il à lui comme lui ne cessait depuis six ans de songer à lui, pleurant chaque fois que son esprit n’était pas embrumés par l’alcool ou la drogue, seul moyen d’oublier, de ne pas souffrir ? Désolé… un simple désolé pourrait convenir au chasseur ? Non, la seule chose qu’il désirait était une explication. Souffrir durant six ans avait un prix. Aaron ne pouvait pas être là présent avec lui, cela ne pouvait être qu’une illusion. Depuis six ans, Ethan avait finit par réalisé, qu’il n’avait pas le droit au bonheur, il ne suffisait pas d’espérer, il ne fallait plus espérer ni attendre. Seul des plaisirs jouissifs pouvaient encore lui être autorisés.

    « Ce n’est qu’une illusion, n’est-ce pas ? » demanda le chasseur avec une voix éteinte. « Tu n’es pas vraiment là, tu ne me serre pas vraiment contre toi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heaven.forumactif.info/index.htm
Aaron James Dawn

avatar

Messages : 8
Music from hell : Lux Aeternia
Devil Mood : Always take the bright side of life
Date d'inscription : 01/04/2008

Reverse of shade
Clan: Contaminés
Pouvoirs: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Relationships:

MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Mer 9 Avr - 3:57
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Mer 9 Avr - 3:57
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)   Mer 9 Avr - 3:57

Les premières paroles d'Ethan semblèrent trancher le silence de la nuit aussi sûrement qu'une lame effilée pénétrait les chairs. Aaron se mordit la lèvre inférieure tandis que son souffle se suspendit quelques secondes. Les doigts du blondinet se resserrent, aggrippant plus fort encore le tissu de la veste de son amant. Quelle explication lui donner? Lui même ne savait pas ce qu'il s'était passé en six années d'inconscience. Il était légalement un mort sorti de sa tombe. Aucuns souvenirs de ces dernières années. Juste ceux de sa vie précédente, qui affluaient comme des visions venant d'une autre existence.
John Doe...voilà ce qui avait été sa vie. Il avait été un inconnu amené blessé dans un hôpital. Une carcasse de viande inconsciente dont les seules visites avaient été celles d'un kiné pour ne pas que ses muscles ne s'atrophient, et celle d'une infirmière pour des tâches beaucoup moins glorieuses. Une chance en quelque sorte que l'on ai pas oublié ce patient anonyme et qu'un peu de conscience professionnelle s'agite encore dans l'âme de quelques médecins.
Le visage toujours enfoui contre la poitrine de Thanox, Aaron prit une profonde et tremblante inspiration. Non, il n'était pas une illusion, ou un maléfice venant d'un Démon. Non, il n'allait plus disparaître. Desserrant son étreinte autour du chasseur, le blondinet se détacha de ce dernier à regret. D'un revers de la main, il essuya ses larmes avant de sécher celles de son amant du bout des doigts. La réaction d'Ethan l'avait quelque peu refroidi, mais à quoi s'était-il attendu? A de grandes effusion sentimentales? Il l'avait abandonné en quelque sorte. Il n'avait pas lutté aussi farouchement que lui contre sa blessure. Il avait tellement mal alors que sombrer lentement dans un monde blanc, cotonneux et indolore était bien plus aisé. Lâche, mais facile.
Il secoua lentement la tête. Sur son visage se lisait le soulagement, une pointe d'inquiétude et cette éternelle gravité dans le regard qui ne le quittait jamais.


"Je ne suis pas une illusion, Thanox..."

Aaron plongea son regard émeraude dans les saphirs d'Ethan. Sa main glissa le long du cou du chasseur. Il avait toujours aimé ce contact à la fois doux et rugueux des petits cheveux qui poussaient à la naissance de la nuque et qui bouclaient. Ce petit geste, cette minuscule caresse qu'il faisait presque machinalement lorsqu'ils n'étaient qu'à deux. Pour lui, c'était juste une de ces dizaines de petites marques d'affection discrètes qu'il avait. Mais pour Ethan, dont le souvenir de ce geste devait remonter à des années, il devait être beaucoup plus difficile à supporter.
Des explications...?
Sa résurrection avait été aussi pénible qu'une seconde naissance. Se détacher de tous ces tubes platiques qui lui sortaient du nez, du bras. Devoir réussir à se relever avec les articulations aussi grippées que celles d'un zombie de cinéma. Reparler avait été douloureux pour ses cordes vocales inutilisées depuis six ans. Comme les nourrissons, il avait poussé un premier cri. Le sien contenait deux syllabes...Thanox. Tandis qu'il cherchait ses mots, ses traits se crispèrent furtivement comme si Aaron allait se mettre subitement à pleurer de nouveau. Essayant vainement de reprendre le contrôle de lui même, il poursuivit d'une voix tremblante.


"Je...je me suis réveillé il y a une semaine dans une chambre d'hôpital." Il baissa de nouveau la tête. "Je sais que ce n'est pas l'explication que tu espérais. Mais je n'en ai pas d'autre." Gardant la tête basse, il leva les yeux sur le visage tant aimé. "J'ai l'impression qu'on m'a volé six années de ma vie." Tendant la main, il attrappa celle d'Ethan et l'éttreignit. "Seigneur...je n'ose imaginer ce que tu as dû traverser Thanox. Je suis désolé. Désolé."

Levant son autre main devant sa bouche, Aaron secoua la tête en répétant comme un mantra ce mot "désolé". On le disait tellement de fois dans sa vie, dans un mois, dans une journée, mais sans réellement le penser...lorsque l'on est confronté à émettre ce mot en étant sincère et en en ressentant toute l'importance, on rage intérieurement de ne pas connaître de terme plus appropprié. Une sorte de monstre rongeait le coeur d'Aaron. Un monstre ténébreux et qui enroulait ses froids tentacules autour de votre âme nommé Culpabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Matthews Fox
• { No hope in the Darkness

avatar

Messages : 150
Statut : Survivant contaminé
Music from hell : Sympathie for the evil
Devil Mood : The life is a game
Date d'inscription : 17/03/2008

Reverse of shade
Clan: Gentils
Pouvoirs: Télékinésie • Télépathie
Relationships:

MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Ven 18 Avr - 2:47
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Ven 18 Avr - 2:47
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)   Ven 18 Avr - 2:47

Comment dire en des mots simples tant de sentiments refoulés durant six longues années de solitude ? Il l’aimait. Oui. Toujours aussi fort. Et c’est en cela que c’était douloureux. Une force toujours aussi vivace l’animait. Il n’y avait malheureusement aucun mot pour définir ce qu’il ressentait, aucun mot assez fort, aucun mot comprenant pleinement toutes les implications et les conséquences des émotions qu’il éprouvait à cet instant même. Le chasseur avait eu la sensation de mourir et en même temps d’être condamné à l’enfer durant ces six années, condamné à survivre à celui qu’il aimait, condamné à continuer seul ce chemin si dur. L’enfer de vivre seul. Il n’avait jamais supposé qu’il souffrirait autant du départ de Aaron mais il n’aurait jamais pu imaginer la douleur de sa perte avant de la subir. Jamais auparavant il ne s’était sentit si proche de quelqu’un. La mort de sa mère était une épreuve, mais l’innocence de l’enfance l’avait sauvé à l’époque, l’alcool et la drogue après la mort de Aaron n’avait été qu’un maigre refuge pour le jeune homme. Aucune cuisse pleine et mûre de femme n’avait été d’un quelconque réconfort, aucunes lèvres offertes n’avaient su effacer le goût de celles de Aaron. La douleur de son souvenir avait été omniprésente. Elle s’était transformée en violence entre les mains de Thanox, dont les poings semblaient vouloir frapper sans fin les démons.
Les yeux du chasseur se fermèrent doucement. L’humidité d’une larme roulant sur sa joue naquis sur la peau du jeune homme. Il n’avait plus fait ce rêve durant des années mais fulgurant le souvenir lui en revint en tête en quelques instants. Cela remontait à six ans, très exactement, après la mort de celui qui avait été tout à ses yeux, ses nuits étaient peuplés de retrouvailles émouvantes, de Ron apparaissant dans une lumière blanche, lui tendant la main, s’enfonçant au creux de sa nuque, pressant ses bras contre lui, cherchant sa chaleur humaine alors que lui était glaciale. Parfois il s’éveillait en sursaut hurlant de terreur. Le contact froid et légèrement humide de la peau de son amant contre la sienne était fort peu rassurant, et même désagréable au réveil. Les rêves s’étaient dispersés mais n’étaient jamais loin. Comme signe persistant de cette douleur insoutenable.

« Le coma… tu étais dans le… mais c’est impossible… » Ethan caressa la visage de son amant, comme s’il voulait en éprouver la réalité. « J’ai entendu ton cœur lorsqu’il a cessé de battre… »

Ethan chercha la réalité de ces instants dans le regard de son amant, mais en soutenir ce brûlant regard bleu était insoutenable, irréel, et effrayant. Il ferma doucement les yeux oubliant pour quelques instant tout ce qu’il avait pu endurer comme souffrance. Si Ron n’était pas réel, si ces instants cesseraient à son réveil, ou à l’attaque du démon, il fallait qu’il en profite. Quoi qu’il en soit, c’était Ron, même si c’était au final qu’une image formulée par son esprit tourmenté. Il observa Aaron à la torture, puis posant sa main sur sa nuque il l’attira contre lui et l’embrassa. Ses lèvres sèches trouvèrent celles rendues humides par les larmes versées de son amant, il entrouvrit ses lèvres, ses dents pincèrent les lèvres fines et douces de son amant, ses mains glissaient sur la nuque du jeune homme, sur son cou, sur sa joue, de long doigt fins, caressant sans fin, la langue emplissant la bouche de l’autre, lui demandant, lui intimant le silence, ne désirant que les caresses tendre et silencieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://heaven.forumactif.info/index.htm
Aaron James Dawn

avatar

Messages : 8
Music from hell : Lux Aeternia
Devil Mood : Always take the bright side of life
Date d'inscription : 01/04/2008

Reverse of shade
Clan: Contaminés
Pouvoirs: Guérison d'autrui, vol d'énergie vitale (inutilisé), contrôle des végétaux (encore inconnu)
Relationships:

MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Sam 19 Avr - 20:18
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan) Sam 19 Avr - 20:18
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)   Sam 19 Avr - 20:18

La main toujours pressée contre ses lèvres comme pour étouffer un cri ou refouler des lèvres, Aaron leva lentement les yeux sur Ethan. Il ne l'avait pas souvent vu pleurer. Thanox avait toujours été le plus fort, le plus secret. Lorsqu'ils s'étaient rencontré c'était un ado au coeur et à l'âme tourmentés qu'il cachait sous des dehors froids et distants, sous une ironie piquante. Parfois, il donnait l'impression de vouloir masquer cette si belle humanité qu'Aaron avait vu. A son contact, le chasseur avait fait tomber ses barrières les unes après les autres. Mais jamais, il n'avait versé une larme devant lui. C'est à cela que le blondinet mesura la souffrance qui avait déchiré le coeur de son amant, la solitude qui l'avait rongé comme une lèpre. Qui sait par quels moyens il avait tenté d'oublier cette douleur? S'était-il montré plus trompe-la-mort que jamais? Avait-il sombré dans des vices bien plus dangereux?

Ethan leva la main et caressa son visage, comme s'il voulait se convaincre que ce n'était pas une illusion qui se tenait devant lui. Aaron cala sa joue dans cette paume rugueuse et douce à la fois. Ses paupières se baissèrent lentement, occultant tout ce qui les entourait. Cet endroit de mort et de deuil. Ces corps étendus sous le sol. Thanox était là et il avait de nouveau envahi son monde. Conquérant de retour dans l'âme d'Aaron. Le blond ouvrit la bouche pour répondre, il ne savait pas pourquoi il n'était pas mort cette nuit-là. Pourquoi on l'avait épargné. Le regard que lui adressa Than' déchira son coeur aussi sûrement que cette lame avait pénétré ses chairs six ans auparavant. Il semblait douter de ce retour. Comme si...comme si...comme s'il rêvait?

Les mots moururent dans sa gorge lorsque la main de Thanox quitta sa joue pour se poser sur sa nuque. Aaron releva la tête, se noyant dans les prunelles irréelle de son amant. Le souffle court, le coeur battant furieusement contre sa poitrine, le chasseur l'attira à lui. Lorsqu'il posa ses lèvres sur les siennes, le blond ferma les yeux, se laissant aller, rendant avec fougue et passion ce baiser où leurs souffles se mêlaient comme autrefois. Un délicieux frisson parcourut ses épaules lorsqu'Ethan lui mordilla la lèvre, lorsqu'il sentit ces doigts effleurer sa nuque, son visage, aussi légers qu'un battement d'aile de papillon.
La main droite d'Aaron se perdit dans l'ébène des cheveux d'Ethan, ses doigts se mêlèrent aux mèches sombres et ne semblaient pas vouloir s'en détacher. Son autre main se glissa sous la veste de son amant, caressant cette peau chérie qu'il n'avait pas touchée depuis une éternité.
Peu importait ce que l'avenir lui réservait. Il voulait simplement profiter de cet instant fragile qui l'emmenait très loin dans un tourbillon de sensations toutes plus délicieuses les unes que les autres. Lorsque leurs lèvres se désunirent tandis que la pointe de sa langue s'égarait sur la bouche de Thanox, Aaron murmura en un souffle...


"Tu vois. Je suis bien réel, mon amour." Se hissant sur la pointe des pieds pour atteindre l'oreille de Thanox, il poursuivit, la voix douce et veloutée. "Je n'abandonnerais plus jamais. Je ne t'abandonnerais plus jamais. Et peu importe ce que l'avenir nous réserve...seul toi est important."

Aaron s'éloigna du cou de son amant, rivant son regard au sien, un léger sourire flottant sur ses lèvres. Il effleura du bout du nez le menton de Than' avant de prononcer cette petite phrase que des millions d'humains rêvent d'entendre, cette petite phrase qui faisait se briser les barrières. Cette petite phrase murmurée du bout des lèvres qu'il n'avait pu prononcer et qu'Ethan n'avait pas entendu depuis longtemps.

"Je t'aime."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)
MessageSujet: Re: Dawn of the Dead (PV Ethan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dawn of the Dead (PV Ethan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reverse of shade :: • New York City  :: Central Park :: West Church-