AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angel Hamilton

avatar

Messages : 27
Statut : Hunter
Music from hell : Shadow of the Day - Linkin Park
Date d'inscription : 06/04/2008

Reverse of shade
Clan: Survivant
Pouvoirs: Nothing
Relationships:

MessageSujet: Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C] Dim 6 Avr - 13:32
MessageSujet: Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C] Dim 6 Avr - 13:32
MessageSujet: Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C]   Dim 6 Avr - 13:32


free music



_____FiiCHE D'iiDENTiiTE_____


Nom : A l'origine, notre cher chasseur est ukrainien. Son nom de naissance est Sviatoslavovitch. En arrivant en Amérique, il a nationalisé celui-ci en Hamilton.
Prénom(s) : Yuri Engel, nationalisé en Angel.
Surnom(s) : Son prénom est déjà assez court comme ça. Nul besoin de surnom.
Âge : Vingt-sept ans.
Date de naissance : 1er janvier 2o78.
Signe Astrologique : Capricorne
Lieu de naissance : Komsomolsk, une des villes les plus importantes de l'oblast de Poltava, en Ukraine.
Nationalité : Ukrainienne.
Occupation : Chasseur.

_____PROFiiL PSYCHOLOGiiQUE ET PHYSiiQUE_____


Caractère : Charmant et vigoureux jeune homme de moins d’une trentaine d’années, Angel possède deux personnalités… A vrai dire, l’une prend le dessus sur l’autre, pendant que celle qui est cachée reste tranquillement tapie au fond de son âme, jusqu’au moment où elle éclate au grand jour. Deux êtres étranges, totalement opposés. L’un se nommant Sergueï, l’autre Stanislas.

Sergueï est un garçon sensible et attentionné, presque naïf. Ambitieux, serein, et plein de fougue et d'énergie, il ne rate jamais une occasion de rire, s'amuser, sortir, ou s'entraîner durement comme le voulait son défunt père. Ses idéaux ne sont pas surprenant vu comment sa famille l'a éduqué. Pour lui, les démons doivent être renvoyés en Enfer. Ayant mené une vie plutôt paisible depuis sa tendre enfance, le personnage de Sergueï sait se montrer chaleureux et souriant, sans pourtant s’être grandement intéressé aux relations humaines. Doté d’un altruisme réconfortant qu’il a acquit suite à la mort de son paternel, il se soucie du bonheur des autres, essayant de les aider au maximum, pouvant parfois porter atteinte à sa propre vie. Grâce à l’environnement paisible de Komsomolsk – avant l’arrivée des problèmes, il a su garder un esprit calme et posé, ne cherchant pas à céder face aux situations les plus extrêmes, et encore moins s’adonner à la colère, très peu soumis à ses émotions.

Stanislas, quant à lui, est un personnage trouble, opaque et manipulateur, qui cache ses opinions et ses pensées derrière plusieurs masques. On ne peut dire qu’il prévoit de sombres desseins, puisque Sergueï arrive constamment à reprendre le dessus sur cet être déterminé et quelque peu cruel par moment – même si depuis quelque temps il prend de plus en plus d’ampleur. C’est quelqu’un d’inquisiteur, persuasif, suspicieux et très prudent, prenant toujours garde à ses arrières, ne laissant jamais autrui prendre le pas sur ses actions futures. Il a peu de patience, même si parfois il sait être d’un grand calme lors de situations plutôt houleuses. Pour lui, toute forme de vie démoniaque doit également être éliminées, mais aussi toute personne qui se dresse en travers de son chemin. Il ne se soucie guère des autres chasseurs et préfère rester solitaire. Il serait toutefois près à prendre part à une sorte de « raid » contre les démons afin de les éradiquer. Il aime voir les choses en grand, c’est un idéaliste et un aventurier hors du commun. Ce personnage mystérieux est rongé intérieurement d’une haine considérable, un mal être présent depuis des années, causé par on ne sait quoi. Il n’entretient que très peu de relation et ne fait confiance qu’à un nombre limité de personnes. Ses seules « connaissances » sont les hommes avec qui il a passé du bon temps.

Cependant, ces deux personnages forment un tout. Un tout nommé Angel.

Qualité dominante : Sergueï.
Défaut dominant : Stanislas.

Apparence physique :

Signes particuliers : Angel a parfois du mal avec la langue, mais il se débrouille assez bien. Son accent russe charme toutes ses conquêtes masculines (et oui, notre petit chasseur ukrainien est gay =)).

_____RELATiiONS_____


Prénom Nom [Personnalité de l'avatar] - Nature de la relation.

_____AUTRES_____


Personnalité de l'avatar : Andrew Cooper.
Joueur ou joueuse : A boy.
Comment avez-vous connu le forum : En naviguant sur les forums et top-sites (me souviens plus trop xD).
Commentaires ? Design magnifique (j'aime beaucoup le fond et la bannière <3), et le contexte est pleinement captivant ! Bravo =).
Avis aux joueurs et joueuses : j'ai besoin de relation . Je vous attends avec impatience, surtout les hommes .


Dernière édition par Angel Hamilton le Mer 9 Avr - 17:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angel Hamilton

avatar

Messages : 27
Statut : Hunter
Music from hell : Shadow of the Day - Linkin Park
Date d'inscription : 06/04/2008

Reverse of shade
Clan: Survivant
Pouvoirs: Nothing
Relationships:

MessageSujet: Re: Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C] Mer 9 Avr - 11:42
MessageSujet: Re: Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C] Mer 9 Avr - 11:42
MessageSujet: Re: Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C]   Mer 9 Avr - 11:42

_____HiiSTOiiRE_____


Genèse : Angel et Katerine sont nés d’une mère mannequin et d’un (vieux) père millionnaire. Il est prouvé scientifiquement que ce genre d’union donne toujours naissance à des enfants dotés de la beauté de leur mère et du compte en banque de leur père, et ils ne font pas exception à cette règle.
C'était un 1er janvier de l’année 2o78. La clinique de Komsomolsk était si tranquille... Le grand monument historique se situait derrière l'immeuble, illuminé de milles feux pour les fêtes de fin d'année. Et le plus beau cadeau que l'on puisse faire à une femme et son mari est la venue de deux enfants. Ce petit garçon et cette petite fille n’étaient autre que Yuri Engel et Katarina. Toute la famille était là ; en l’occurrence les quatre grands-parents, les frères et sœurs des parents, les cousins, etc. Chacun attendait patiemment dans la salle d'attente. Il était près de deux heures trente du matin, et les petits s'endormaient sur les genoux des grands-parents, pendant que les autres s’amusaient avec les jouets, se faisant réprimander par la secrétaire médicale pour le bruit infernal. La gouvernante se tenait debout dans le couloir, à faire les cents pas.
Dans la salle d'accouchement, Sviatoslav, alors âgé de 32 ans, était sur le point de faire une syncope. Il tituba vers sa femme, à peine âgée de 19 ans, qui éclata de rire pendant le travail. Oui, même souffrante, elle arrivait encore à lui rire au nez. Le visage crispé quelques secondes, puis un vent de paix vint balayer toutes expressions désagréables. Le premier nouveau né hurlait, c'était bon signe. Les sages-femmes et les infirmières s'occupèrent de lui, le nettoyant et le préparant à voir sa mère. Le second suivit juste après. La rencontre se fit dans un air de joie et de gaieté dans la pièce. Tous parlaient, plaisantaient et riaient. L'arrivée de Yuri Engel Sviatoslavovitch et Katarina Sviatoslavovna était un vrai cadeau du ciel. Beaux comme des ange, et près de leurs parents, la famille les attendait dans la chambre 16 de la clinique.

Fait(s) d'adolescence : On était en plein hiver 2o92. Yuri Engel et Katarina étaient à peine âgé de quatorze ans. Chaudement blottis dans leur lit, les adolescents avaient les yeux rivés sur le plafond crème. Les cristaux ornant l’énorme luxe tintèrent. Un mélodieux son en ressortit. Puis le silence. Un sombre silence. C’était beaucoup trop calme. Aucun cri, aucun hurlement, aucun pleur. Généralement, l’on entendait distinctement la gouvernante préparait le petit-déjeuner. Mais ce matin, c’était différent. Comme si toute la famille avait disparu de la circulation. Le cœur de Yuri s’emballa. De grosses gouttes perlaient de son front. Il ferma les yeux et pria de toutes ses forces pour que ceci ne soit qu’un rêve. Le lustre tressauta, puis se balança doucement de droite à gauche. Le jeune garçon s’apprêtait à se lever alors qu’une secousse inhabituelle vint faire trembler les fondations de la demeure ukrainienne. Une respiration haletante se colla à son oreille. Avant même qu’il ne fasse le moindre geste, une lourde main se posa sur sa petite tête chevelue et l’envoya valser sur l’armoire en chêne qui explosa sous la pression. Devant lui se tenait un homme d’une quarantaine d’années tout au plus. Une lumière argentée éblouit quelque peu Yuri, avant que celui-ci ne s’aperçoive que la lame d’une hache se reflétait aux rayons du soleil. Il hurla de toutes ses forces, se précipitant sur la porte.

« Дерьмо! Это - действительно моя вена дьявол в девять часов утром. ПАПА! »
Merde ! C'est bien ma veine… un démon à neuf heures du mat’. PAPA !

Yuri se mit à courir et Katarina se jeta à sa poursuite, ouvrant au passage les nombreuses portes, espérant trouver un visage qui lui soit familier. Pourtant, personne à l’horizon. Des larmes coulèrent sur ses joues rosées, dévalant l’escalier.

« Шлюха, но там не никто здесь или... »
Putain mais il n'y a personne ici ou…

Ils se stoppèrent net. De parler et de fuir. Le garçon lâcha la peluche qu’il avait dans les mains, celle-ci s’écrasant lourdement sur le parquet rougeâtre. Un filet rouge coula jusqu’à ses pieds, mais il ne tressaillit pas. Il ne bougea pas. Il était comme devenu léthargique. Un corps était accroché au bout d’une corde. L’horreur fut telle quand il fixa les yeux révulsés de sa jeune sœur. Le pénible son que faisait les santiags du bûcheron en descendant les marches le secoua quelque peu. Dans un geste de dernière minute, Yuri eut le temps d’attraper le fusil de chasse posé sur le buffet et fit volte-face, visant la tête du démon. L’adversaire leva les bras, prêt à faire tomber le tranchant de la lame sur les jumeaux. Un coup de feu terrible, puis le silence revint.

Notre héros se réveilla, secoué par le voisin. Il s’assit précipitamment, se tenant le crâne. « Tout va bien, petit ? » avait demandé l’homme. Mais il n’eut en guise de réponse qu’un grognement étouffé. Le sang séché maculait le sol, et on l’aida à se relever. Le bûcheron était lui aussi étendu à terre. Inutile de vous décrire dans quel état il se trouvait. L’adolescent et le vieillard détachèrent sa sœur et posa son corps inerte sur la table de la salle à manger, se débarrassant des débris qui encombraient le passage. Yuri tourna les talons et fouilla dans toutes les pièces du rez-de-chaussée à la recherche de ses parents. L’horreur était loin d’être terminée. Prenant son courage à deux mains, le jeune ukrainien ouvrit la porte du sous-sol. Des traces évidentes de lutte étaient visibles. Il s’aventura dans la pénombre, tâtant les parois cimentées. En bas de l’escalier exigu, il trébucha sur quelque chose et s’étala de tout son long aux pieds de sa mère. Relevant la tête, il remarqua qu’une faible bougie éclairait les lieux. Une fille, âgée d’approximativement de dix-sept ans, tenait elle aussi une hache. La lame était pointée vers la nuque de l’otage. Yuri hurla pour la deuxième fois de la matinée, alertant le voisin resté près de la défunte. Seulement, il était beaucoup trop tard… Le démon éclata d’un rire cristallin, avant de décapiter sans vergogne sa proie. L’enfant fut éclaboussé d’un liquide rouge, pleurant à chaudes larmes. Un autre coup de fusil, puis le silence…

Fait de la vie actuelle : Cela faisait treize ans que Yuri Engel Sviatoslavovitch était devenu Angel Hamilton. Juste après la mort de sa mère et de sa sœur, son père décida de déménager et de venir s’installer aux Etats-Unis, et plus précisément à New-York. Le temps lui sembla long. Il avait quarante-six ans et son fils quatorze. Il était temps pour lui de lui enseigner tout son savoir des démons et de la « catastrophe de 2o38 », avant qu’il ne soit trop tard. Mais trop tard pour quoi ? Sviatoslav avait consacré sa vie à protéger ces êtres qui lui étaient si chers. Il les chérissait comme la prunelle de ses yeux. Yuri était le dernier. Et il se jura de veiller à jamais sur lui, même de l’au-delà. Mais il était épuisé. A force de vouloir bien faire, il s’était rôdé au fil du temps. Perdant peu à peu la main. Perdant peu à peu espoir. Perdant peu à peu la vie. Oui, il fallait se l’avouer. Il se laissait périr. Égoïstement. Ainsi, sur son lit de mort, il enlaça son fils une dernière fois, avant de le laisser aux mains d’une gouvernante américaine. La vieille dame ne pu retenir quelques larmes et elle tourna les talons, prenant l’adolescent par la main. Ils sortirent tous deux de l’endroit où Yuri et son père avaient trouvé refuge, et elle l’emmena dans sa demeure. Son mari reprit le flambeau, formant le petit ukrainien à l’art du combat. Art que Sviatoslav n’eut pas la chance d’enseigner. Moyennant quelques dollars, ils engagèrent un professeur particulier afin de lui apprendre rapidement les bases de sa nouvelle langue. La vie reprenait « paisiblement » son cours.
Treize ans. Treize ans qu’il n’était pas retourné à l’école. Treize ans qu’il étudiait les démons et l’ouverture de la porte. Treize ans qu’il cherchait en vain des réponses. Tout ce temps lui paraissait si long. Trop long même… Depuis son arrivée à New-York, Angel n’avait jamais fait de break. Il devait constamment chasser, s’entraîner, étudier, puis encore chasser et ainsi de suite. Un cercle vicieux qui ne cessait de tourner. Mais à présent c’en était terminé. Il devait ralentir la cadence. Plus facile à dire qu’à faire…


Une ombre se déplace… elle avance lentement. Ses mouvements sont emplis d’une grâce et d’une agilité incomparables. Elle se faufile entre les arbres, rejoignant la bâtisse en face de celle-ci. Derrière, on peut facilement percevoir le son des râles et des gémissements d’agonie. En se déplaçant un peu sur la droite, on peut trouver le corps d’un jeune chasseur sans vie. Son arbalète est à ses côtés. Une flèche est plantée dans la cuisse de la mystérieuse silhouette. Elle boite, mais arrive tout de même à marcher. L’homme est mutilé de toute part, presque nu sur les brindilles et l’herbe séchée. Le sang macule le sol. Des griffures se baladent sur ses membres, le pied visiblement cassé. Ses vêtements sont jetés vulgairement plus loin. Il était mort sans honneur ni dignité.
L’ombre observe la pleine lune, passant ses longs doigts dans ses cheveux. Elle disparaît dans la nuit, franchissant la lisière de la forêt.

« Qu’est-ce que ce con me voulait ? Un chasseur attaquant un autre chasseur… le monde est visiblement plus détraqué que je ne le pensais. »

Un accent russe, un son mélodieux, une démarche assurée. Angel était dans les parages.

« Tu ne penses pas si bien dire. Alors, quelle est la raison de ta venue en ces lieux sombres, beau mâle ? »

Tournant sur lui-même, le jeune homme plissa les yeux pour essayer de voir quelque chose, ou plutôt quelqu’un. Mais visiblement, la voix semblait sortir de sous terre, et il se baissa, collant son oreille au sol. Grosse erreur de sa part car une silhouette sembla se dessiner un peu plus loin. Le chasseur n’ayant pas le temps de se relever, la créature se précipita et lui assena un violent coup de pied en plein visage. Il fut projeté de plusieurs mètres et finit sa course dans un tronc d’arbre. Glissant sur l’écorce, il essaya tant bien que mal de s’en remettre, légèrement sonné. Sa cuisse lui faisait un mal de chien, mais il devait à tout prix se concentrer s’il voulait sortir vivant de cette attaque.
Tout se passa si vite. Angel sortit son Beretta de son veston et visa le crâne de la jeune femme brune. Il tira, mais celle-ci esquiva le projectile. Il tira encore plusieurs salves de balles, sans succès. Découragé, il tenta de s’enfuir, son adversaire ne semblant pas faiblir, multipliant les offensives. Mais alors qu’il débutait un sprint difficile entre les obstacles de cette vaste forêt, il tomba nez à nez avec un autre chasseur aux cheveux mi-longs de jais. Sa beauté perturba l’ukrainien, avant qu’ils ne se rendent compte tous deux qu’ils étaient face à deux démons. Leurs attaquants se prêtaient main forte pour les terrasser. Durant le combat effréné, il ne pu s’empêcher de reluquer son allier, et lui de même. Leur attirance sembla évidente. Renvoyant l’un d’eux en enfer, l’autre prit la fuite. Fatigués et à bout de force, Ethan et Angel quittèrent ce lieu sombre, le souffle haletant. Ils terminèrent leur soirée dans un bar, après avoir été soigné l’immonde plaie du chasseur. Stanislas s’éclipsa, laissant place à Sergueï. Leur amitié sembla déjà toute tracée… et peut-être plus ? Qui sait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Angel Hamilton || Angel Touch_* [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reverse of shade :: THE BEGINNING OF THE END :: Présentations-